•         

        Palmier originaire de zones arides du Mexique, pouvant atteindre une quinzaine de mètres environ.

        Il aime les terres calcaire. On peut aussi lui apporter du potassium, ce qui accentue sa couleur bleue. Par contre, beaucoup de pluie lessive la pruine sur les palmes et pour le coup, elles deviennent presque vertes...

       Ses racines sont fragiles (remarqué à la plantation) et par rapport à certains palmiers, il lui faut plus de chaleur pour bien pousser.

        Au jardin c'est THE palmier, mon préféré, le chouchou quoi !

        13 juillet 2018, le voilà planté. La motte s'est défaite en le dépotant, des racines ont cassé. Son système racinaire est très faible... à surveillé de prêt donc !

     

     

      

       rusticité :  parties aériennes atteinte à -10°

                       la plante meurt à -12°

                       Il pourra résister à des gels brefs de l'ordre de -10°, voire -12° à -13° en conditions de froid sec (adulte).

                       En conditions humides, il ne supportera pas des gels aussi forts, et il faudra le réserver aux zones

                       douces

                 

                                                                                               

       chronologie en photos    chronologie en photos    chronologie en photos 

                   6  mars 2010                                25 mai 2017                          13 juillet 2018                 

     


    votre commentaire
  •  

       J'ai donc acheté un plant de ce joli palmier en mars 2010, la couleur de son feuillage m'a beaucoup attiré. Il a été planté le 25 avril 2010, (déjà 7 ans !!!).

       Le premier hiver je lui avais fait un toit avec du plastique ondulé, il s'est écroulé avec le poids de la neige sans faire de dégâts heureusement.

    __________________________________________________________________________________

       En 2011, il n'a fait que 2 nouvelles palmes...

    __________________________________________________________________________________

      En 2012,  ça y est, le brahea commence à s'installer, il a sorti 5 palmes.

    __________________________________________________________________________________

      En 2013, j'ai commencé à le mesurer pour voir son avancée.

     

    le 26 janvier 2013 :         - stipe de 48 cm de circonférence (mesure pris au sol)

                                          - hauteur 48 cm (du sol au bout de la lance)

                                          - fini de déployer sa 5ème palmes de l'année 2012.

    __________________________________________________________________________________

       en 2014, Les palmes et le stipe se sont bien élargis, tandis que la hauteur s'est franchement accentuée...

     le 19 janvier 2014 :       - stipe de 55 cm de circonférence, mesure pris au sol (+ 7 cm en 1an)

                                         - hauteur 56 cm, mesure pris du sol au bout de la lance (+ 8 cm en 1 an)

    __________________________________________________________________________________

       en 2015, Il a maintenant pris sa 'vitesse de croisière"

      Le 18 janvier 2015 :

                                         - Stipe de 66 cm de circonférence (mesure au sol) (+ 11 cm en 1 an)

                                         - Hauteur 72 cm, mesure pris du sol au bout de la lance (+ 16 cm en 1 an !)

                                       

       Le 3 août 2015 :

    Nous l'avons déplanté, il est hors de question de le laisser derrière nous. Nous vendons la maison, mais il nous suivra dans notre nouvelle éden ! il a fallut couper quelques racines trop profondes pour sortir le plant. Pourtant je trouve que son système racinaire est peu développé ! j'espère qu'il reprendra... Il a été mis dans un conteneur de 80 litres. Le pot est semi-enterré dans un champs et il a eu un stimulateur pour ses racines...

    __________________________________________________________________________________

       en 2016, le manque d'eau se fait sentir, nous n'avons pas de moyen d'arrosage dans le champs. Toutes les feuilles sont brûlées mais la lance reste verte, ouf !

    _________________________________________________________________________________

       en 2017,  fin avril, nous revenons du champs, tout le feuillage est sec, mais la lance est verte !!! je ne pensais pas qu'il aurait tenu le coup sans arrosage, comme quoi nous avons bien fait d'enterrer les pots sur la moitié de leur hauteur ! maintenant il va falloir songer à le ramener dans notre nouveau jardin, même si il ne sera pas planté tout de suite, au moins on pourra contrôler les arrosages qui étaient quasi-inexistants dans le champs ! il peine beaucoup, mais de voir sa lance verte, me donne espoir pour sa future croissance, il en veut mon brahea ! Il en faudra du temps pour qu'il redevienne beau !!!

       mai 2017, retour du champs.

       fin octobre 2017, il peine beaucoup, j'espère que les températures seront clémentes cet hiver... il lui faudra au moins 2 ans après la plantation pour retrouvé la vigueur qu'il avait au moment de la déplantation en 2015.

    __________________________________________________________________________________


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique