•  

     

       Brandegeei : en l'honneur de T.S. Brandegee, botaniste californien, qui fit connaître ce palmier en 1900. Décrit ensuite par Carl Purpus en 1903 sous le nom d'Erythea brandegeei.

       Ce palmier est originaire de la région de San José au sud de la Basse Californie (Nord-ouest du Mexique). Il aurait été mentionné pour la première fois par un jésuite : Miguel Del Barco (1706-1790) qui parle de son utilisation par les indigènes pour leur nourriture. (tiré du livre : palmiers pour les climats tempérés d'Alain Moinié)

       Il pousse le long des cours d'eau. Son stipe est souvent dénudé. Ses palmes sont de couleur bleu-vert à blanchâtre en dessous et vert foncé au-dessus.

       Il résiste moins bien que le brahea edulis mais bien plus au vent. La souche meurt à -6° (peut-être plus, à confirmer). Son feuillage est très abimé à -5°.

       Comme tous les braheas, il est sensible aux cochenilles, mais a une croissance plus rapide que ses congénères. Le planter à l'abri du soleil direct quand il est jeune, il lui faut un apport régulier d'eau.  Plus âgé, il supportera parfaitement le plein soleil.

       Les fruits  sont jaunes foncés et de couleur marron à maturité. La germination est longue (de 6 mois à 1 an).

       Aux jardins botanique d'Huntington en Californie et de Fairchild en Floride ont des hybrides vigoureux de brahea edulis x brahea brandegeei. Ils ont l'allure d'un pritchardia et donnent des graines fertiles.

       Après 89 jours dans un sac zip de congélation, voici la 1ère graine qui germe de brahea brandegeei. Yess !

     

          brahea brandegeii    brahea brandegeii    brahea brandegeei

                     9 mai 2014                            9 mai 2014 (2l )                            6 juillet 2014

     13 août 2014 : une deuxième graines vient de germer au bout de 185 jours !

     19 août 2014 : en rempotant la 2ème plantule, j'ai remarqué qu'une troisième graine avait germé, chouette !

     29 juin 2017 : il a beaucoup régressé, puis stagné, l'essentiel est qu'il ne soit pas mort, je crois que c'est le seul qu'il me reste !

     17 janvier 2018 : le brahea va mieux, il peine un peu mais a fait une nouvelle feuille, c'est plutôt bon signe.

     septembre 2018 : rempotage dans un pot bien plus grand (4 l), ça faisait 4 ans qu'il était dans le même pot !

     27 juillet 2019 : nouveau rempotage dans un pot de 5 litres, ses racines sortaient du pot, il était temps ! je pense qu'il est en train de privilégier le système racinaires, il fera "de la feuille" l'année prochaine...

          Brahea brandeggeei    Brahea brandeggeei    Brahea brandeggeei - le départ

                 29 juin 2017 (2 l)                         17 janvier 2018                         27 juillet 2019             

            

                 

         
      

                   


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique