•  

      Son habitat naturel se restreint aux régions boisées du sud du Brésil dans les états de rio grando do Sul et Santa Catarina où il pousse jusqu'à 1200 m d'altitude. Ce palmier a été décrit par Martius et introduit en France par le Docteur H.Blumeneau en 1881. ce butia peut atteindre 6 mètres de haut pour un étalement de 4 mètres.

       Il est résistant aux changements subits de températures. Pas difficiles, il accepte volontiers tout type de sol (sauf les trop calcaire), pourvu qu'il soit bien drainé. 

       Cadeau d'Anniversaire par mon z'homme, ce butia a été acheté dans une pépinière spécialisée dans les palmiers, à quelques kilomètres de chez nous. Il est resté 2 ans en pot.

       Nous l'avons planté le 21 avril 2013. Il aura profité de deux années de pleine terre seulement, puisque nous l'avons déplanté l'été 2015 pour qu'il nous suive dans notre nouveau jardin. En attendant, il se trouve depuis 18 mois dans un champs, dans un pot de 80 litres semi-enterré.

       Juillet 2017, le voilà arrivé dans notre nouveau jardin. Contrairement au butia odorata, il semble avoir une croissance plus lente et il a souffert du manque d'arrosage, ses palmes sont bien abîmées. son stipe est de forme pyramidale, différent aussi de l'odorata.

       fin octobre 2017, il se refait une santé et il a déjà meilleure allure ! pour le printemps, il aura retrouvé sa vigueur et il pourra être planté.

     

       rusticité : les parties aériennes sont atteintes à partir de -10°

                       la plante meurt à -12°

     

     

        Butia Eriospatha     Butia Eriospatha (butia laineux)     Butia Eriospatha (butia laineux)                     

                  13 mars 2011                                 13 juin 2015                                   12 juillet 2017

        Butia Eriospatha (butia laineux)  

                  10 mars 2018


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique