•   

       Ce musa est originaire d'Inde dans la région du darjeeling. L'historique de cet hybridation n'est pas encore bien défini.

       C'est un des palmiers ayant une résistance à des gels modérés. Il est détruit à -6° si les températures ne remontent pas à +5° en journée. Par contre la repousse, (après destructions de ses parties aériennes), repart plus vite, avec plus de vigueur que le musa sikkimensis...

       Voici un superbe rejet de musa offert généreusement par un membre de FDP (merci bilbo)

       Il a la particularité d'avoir une pruine crayeuse sur la souche, d'avoir une coloration de couleur légèrement pourpre sur le revers des feuilles. Il est très esthétique.

       Il peut atteindre 7 à 8 mètres de haut ! les fruits de cet hybride sont comestibles.

       Il ne reste plus qu'à trouver son emplacement au jardin !... trop tard dans la saison, j'ai décidé d'attendre le printemps pour le planter.

       musa helen's hybride   musa helen's hybride

                23 août 2018                           23 août 2018


    votre commentaire
  •   Le musa basjoo est originaire de chine, on le trouve en Himalaya jusqu'à 3000 mètres d'altitude. Il aime les sols riche en humus et peut monter à 4 ou 5 mètres de haut. Rustique aux environs de -15°, il donne un côté exotique au jardin. Ses feuilles peuvent atteindre 1m50, mais par contre elles disparaissent sous 0°. Je trouve qu'il rejette beaucoup...

      Nous avons pris un rejet de l'ancien jardin et l'avons mis en pot.

      le 24 mai 2018, nous avons planté les rejets qu'il y avait dans le pot.

      musa basjoo   musa basjoo (ou bananier du Japon) 

            27 octobre 2017              24 mai 2018

     


    votre commentaire
  •  

     

       Ce bananier est un peu plus petit que le musa basjoo, de 1,5m à 3 mètres de haut, il est aussi moins rustique et résiste au sec à -10°. La couleur de la souche et son feuillage diffère aussi.

       Il est aussi originaire de Chine, plus précisément de la province du Yunnan. Il aime les expositions ensoleillées, un sol drainé et aéré. J'ai hâte de le voir fleurir ( il faudra attendre un peu tout de même oops), sa fleur jaune est magnifique... Il est monocarpique (il ne fleurit qu'une fois !=

       J'ai obtenu un plant avec des rejets avec stéphane, un passionné de plantes exotiques (merci steph smile)

       Nous l'avons planté le 15 septembre 2014 et déplanté l'été 2015 pour nous suivre dans notre nouveau jardin.

       Le 13 juillet 2017, le voilà dans le nouveau jardin, toujours dans son pot où un crocosmia Lucifer a élu domicile !

       Le 12 juillet 2018, il est enfin planté avec ses rejets... les croscomias ont été mis dans un autre pot.

      musella lasiocarpa (ou lotus d'or)   musella lasiocarpa (ou lotus d'or)   musella lasiocarpa (ou lotus d'or)  

            15 septembre 2014                 15 septembre 2014                    13 juillet 2017

      musella lasiocarpa (ou lotus d'or) 

                12 juillet 2018


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique