•  

       Cadeau de mon cousin pour mon anniversaire (merci marc), c'est un pêcher fait pour être cultivé en pot pour balcon et terrasse.

       Plusieurs atouts : il s'adapte à son contenant, il supporte de -15° à -18° et il est auto-fertile.

       La récolte se fait au mois de juin et juillet et sa saveur est douce et légèrement acidulé.

       le pêcher   le pêcher  'peach me red'  

                  5 juin 2019                             12 juin 2019


    votre commentaire
  •  

       Si vous avez une idée à me proposer... whashingtonia ? le feuillage ne correspond pas.. la personne qui me la donné m'a parlé de phoenix, là c'est le stipe qui ne correspond pas... La base foliaire est fibreuse. parajubaea ? butiagrus ? possible ! Il me reste à tailler les palmes brûlées, traiter à la Bouillie bordelaise et ensuite, ou je le rempote ou on le plante.

       Si c'est un parajubaea, il aime l'eau. Sa croissance est continue l'hiver, avec un pic en automne et au printemps. Sa rusticité est de -7° (à confirmer). Il n'est pas résistant aux charançons.

                 qui est-il ?    qui est-il ? 

     

                 qui est-il ?    qui est-il ? 

     

                 qui est-il ? whashingtonia    qui est-il ? whashingtonia  

     

      


    votre commentaire
  •  

       Pour harmoniser le chemin qui contourne le massif japonisant, nous avons créé un petit massif avec le ceanothe arboreus trewithen blue. Nous y avons rajouté un palmier (évidement !) : un tout jeune syagrus romanzzofiana qui n'a pas encore ses feuilles divisées, un ophopiogon, un hakonechloa macra oreola et une plante à feuilles pourpre dont je ne sais plus le nom.

       Nous avons bâché avec un reste de brise-vent et par-dessus nous avons positionné le reste des galets blancs. Je pense qu'il en manquera un peu...

       création du massif 

                              2 juin 2019


    votre commentaire
  •  

       J'ai trouvé ce plant au super de st Pol de Léon (29). J'avais envie de mettre un deuxième plant en terre pour être sûre qu'au moins un des deux s'y plaise !

       22 juin 2019 : il a sorti un flush de 8 feuilles ! Pour l'instant, il est toujours dans son pot dans la véranda.

        cycas revoluta - plant 2    cycas revoluta - plant 2    cycas revoluta - plant 2 

                  30 mai 2019                              30 mai 2019                              19 juin 2019

       cycas revoluta - plant 2  

                22 juin 2019


    votre commentaire
  •  

       Nous avons décidé de déplacer le phormium, étant donné que c'est un tenax, donc il ira au moins à 2 mètres de haut. Vu où nous l'avions planté, il nous aurait cacher la vue sur une partie du massif.

       Alain a donc agrandi le côté droit, pour rejoindre un petit massif où était planté un olivier et des hedychiums et ne faire qu'une seule plate-bande. Après l'agrandissement du côté gauche, ça nous fait un très grand massif...

     

                   agrandissemnt du massif-côté droit 


    votre commentaire
  •  

       Voici le premier palmier qui  fleurit au jardin... Il y a trois spathes.

     

       floraison du c. cerifera  

                20 mai 2019


    votre commentaire
  •  

       Il nous restait pas mal de plants à planter, on a donc agrandit le massif. J'ai donc retiré la pelouse, quel boulot ! Alain y a planté : un metrosideros kermadecensis variegata, melaleuca hypericifolia, chamaerops humilis 'inermis', yucca gloriosa bright star, un kniphofia, un correa backhouseana. Un phormium sera planté à l'autre extrémité.

                   Agrandissement du massif   

     

                   Agrandissement du massif  

      


    votre commentaire
  •  

       Nous avons décidé de déplanter l'azalée mollis orange pour la replanter dans le coin dit : japonisant. A sa place nous avons planté un dasylirion, bâché et mis des galets blancs.

                 Devant la véranda 

            
       


    votre commentaire
  •  

       Voici un petit bambou panaché ne dépassant pas les 40 cm. Il nous a été offert ma belle-sœur et mon beau-frère (merci Jeanine et Dédé). Il a toujours été en jardinière.

       Nous avons décidé de le mettre en pleine terre, mais pour pallier à une éventuelle invasion, nous l'avons planté dans un conteneur de 80 litres. Le fond a été coupé, les poignées aussi et nous y avons mis la moitié de la motte (l'autre moitié en pot). Ce conteneur est placé dans le massif dit "japonisant".

       bambou panaché 

                          18 mai 2019


    votre commentaire
  •     Endémique de la Nouvelle-Zélande, sa fleur est rouge-rosé. Il tolère les conditions humides autant que sèches.

       le 18 mai 2019 : nous avons coupé la motte en deux et nous avons planté un des deux dans le nouveaux massif "japonisant"

       apodasmia similis    apodasmia similis - leptocarpus similis 

                1er mai 2019                             18 mai 2018


    votre commentaire