•  

       Cette espèce de citrus est originaire d'Asie du sud-est (d'Indonésie, Thaïlande, Inde...), plus particulièrement d'une île appelé autrefois Sumbawa. C'est un petit arbuste qui ne dépassera pas les 3-4 mètres et qui peut supporter des températures négatives, jusqu'à -5°. Il a besoin d'un sol riche, bien drainé, ensoleillé et abrité des vents mais supporte mal les sols calcaires. Il n'aime pas que son sol soit desséché, il faut garder la motte humide. Il produit des petits fruits verts bosselés, qui ne dépassent guère 6 cm de diamètre.

       J'ai donc obtenu un plant greffé sur pied de pamplemousse, sur un forum de troc de plantes en décembre 2014.

       17 Juillet 2015, premières floraisons !

       L'automne 2015, je l'ai confié à une amie qui l'a placé dans la serre froide chez sa mère, puisque nous vendions notre maison.

       Nous voici donc en juin 2017, je viens de récupérer le plant, pour le mettre dans notre nouveau jardin. Il va falloir le rempoter...

       2018, nous l'avons mis dans la serre tunnel, il y a passé toute l'année et nous l'avons planté juste avant de passer en 2019...

     

       le combawa - citrus hystrix    le combawa - citrus hystrix    le combawa - citrus hystrix                     

             16 décembre 2014                        17 juillet 2015                           19 juin 2017

       le combawa - citrus hystrix    le combawa - citrus hystrix       

                 31 décembre 2018                             25 août 2019              

      

     


    votre commentaire
  •  

      Le 16 décembre 2014, par l'intermédiaire d'un site de troc : graines et plantes j'ai effectué un échange et reçu ce matin trois agrumes : un kumquat, un combawa et un calamondin.

      Les porte-greffes sont des semis de pamplemousses issus du commerce, seuls les plus costaud sont utilisés.   

      Les plants ont été greffé par la personne qui me les a fait parvenir, ils font environ 40 cm ! quels beaux plants !

      Je n'y connais pas grand chose aux agrumes, il me faudra peut-être un peu de temps pour savoir comment fonctionne leur culture... Nous avons déjà un citronnier 4 saisons et des semis de yuzu et de poncirus trifoliata.

          jolie réception d'agrumes    jolie réception d'agrumes    jolie réception d'agrumes

               combawa (16/12/14)            calamondin (16/12/14)            kumquat (16/12/14)

     

       En août 2015, nous les avons confié à une amie qui les a mis dans la serre chez sa mère.

       Aujourd'hui, le 17 juin 2017, ils sont arrivés dans notre nouveau jardin.


    votre commentaire
  •  

      Cultivar de la passiflore caerulea. Sa rusticité est de -15°, mais la partie aérienne est très abimée à -8°. Elle n'est pas auto-fertile.

      Je l'ai obtenu par un passionné de passiflore (merci Alain) en 2014. J'ai eu 2 pieds. Un des pieds a été planté sur la pergola dans l'ancien jardin, déplanté en 2015, je ne sais pas encore si elle a survécu, car tous les plants ne sont pas encore arrivé.

      L'autre pied a été mis dans une jardinière avec une treille, qui a fleurit la première fois en 2016. Nous avons emmené cette jardinière dans notre nouveau jardin et voilà cette première fleur en juin 2017.

       Mai 2019 : nous l'avons retiré de la jardinière et mis dans un pot individuel, en attendant de trouver sa place.

     

       passiflore caerulea 'Constance eliott'  passiflore caerulea 'Constance eliott'  passiflore caerulea 'Constance eliott'  

              6 novembre 2014                              11 juin 2017                                         11 juin 2017


    votre commentaire
  •  

       Palmier originaire de Puerto Rico et plus généralement du Sud-Est des États-Unis où il pousse dans les forêts humides.

       origine : graines provenant de saint Claude en guadeloupe.

       rusticité : -10°

       Semis de mai 2013. Les plantules ont une croissances très très lente.

     

     sabal causiarum   sabal causiarum - année 2014   sabal causiarum - année 2014

            6 janvier 2014                      21 juillet 2014                      des jumeaux ? une feuille coincée ?

     le 4 septembre 2014 : aujourd'hui, j'ai rempoté 2 plantules en pot de trois litres. j'y ai trouvé une graine en train de germer (15 mois après les premières tout de même !!!) et 4 autres que j'ai mis à part dans le même pot. Le système racinaire est puissant et bien développé.

      2018 : il ne me reste que 2 ou 3 plants, une partie est mort cet hiver et j'en ait offert 2 à des passionnés de plantes  exotiques.

      8 août 2019 : les racines sortaient du pot, j'ai donc dû le rempoter en 9,5 litres. La première feuilles divisée arrive enfin !

      sabal causiarum - année 2014   sabal causiarum - année 2014   sabal causiarum - année 2014

            4 septembre 2014                4 septembre 2014                 4 septembre 2014

      sabal causiarum - année 2014   sabal causiarum   sabal causiarum 

              19 novembre 2014                        15 juillet 2017                          6 décembre 2018

      sabal causiarum      

                  8 août  2019


    2 commentaires
  •  

      

       Originaire de Nord-Est du Mexique et des États-Unis. Il forme une touffe de feuilles persistantes, bordées de filaments blancs, rigides, pouvant atteindre 1 mètre de haut. La hampe florale de 2 mètres à 2,5 mètres donne une floraison de couleur rose-saumon. Très rustique, il supporte -15° même dans un sol moyennement drainé.

       Nous avons acheté un plant de 2 ans sur le net. Il a été planté en pleine terre quelques mois dans notre ancien pour être déplanté comme les autres plants.

     

       hesperaloe funifera  

             20 décembre 2014


    votre commentaire
  •  

       Voilà bien un plant qui manquait au jardin yes ce n'est ni un agave, ni un aloe, son 2ème nom est yucca rouge. C'est tout de même une plante qui fait partie de la famille des agavacées. Il existe 5 espèces d''hesperaloe.

        Si je l'ai choisi, c'est d'abord pour sa rusticité qui est de -20° et parce qu'elle ne craint ni l'humidité, ni le froid ! la plante idéale, puisqu'en plus, elle sort au mois de juin une hampe florale dont Les fleurs tubulaires sont de couleur rouge-orangé (première floraison le 10 octobre 2015).

        Apparemment, les personnes qui la possède, la trouve superbe...

        Nous l'avons planté dans notre ancien jardin en juin 2014 pour le déplanté un an plus tard, et oui, il vient aussi avec nous dans notre nouveau jardin  !

     

       hesperaloe parviflora    hesperaloe parviflora  

                   29 mai 2014                      10 octobre 2015


    votre commentaire
  •    

       Petite pousse dans une jardinerie qui devait être jetée, il a été rempoté au fil du temps et de sa croissance pour être planté dans l'ancien jardin en juillet 2012. Nous ne savons absolument pas de quelle variété il s'agit ! il semble donc difficile de connaitre sa rusticité, son entretien et ses besoins.

       Déplanté courant de l'automne 2015, il a été mis en pot et comme tous les autres plants, placé dans le champs, son pot semi-enterré, dans l'attente de pouvoir l'emmener dans notre nouveau jardin. Sa croissance a été rapide pendant sa période de pleine terre.

      En juillet 2017, je constate que toute un côté du branchage est sec !

      6 juillet 2018, le voilà planté. Nous couperons ultérieurement les branches qui ont séché, mais à la base de celles-ci, des nouvelles branches sont apparues.

      

     

       le figuier   le figuier   le figuier 

                 15 juillet 2012                        12 juillet 2017                         6 juillet 2018

       le figuier  

              6 septembre 2019


    votre commentaire
  •   

       Voici le poivrier du Sichuan, originaire de la région du même nom, en Chine. 

       Les Zanthoxylum simulans  sont des arbustes caducs. Cette variété de la famille des Rutacées peut être confondue avec le Z. piperitum. Elle se différencie par ses feuilles munies de petits ardillons piquants sur leur nervure centrale. Le Poivre du Sichuan porte le nom de sa province chinoise d'origine.

       Nous avons acheté un exemplaire en 2011 après l'avoir vu chez une passionnée de plantes exotiques près de Morlaix. Alain y avait goûté le poivre directement sur l'arbre et l'avait trouvé très parfumé. Je ne sais pour quelle raison ce plant s'est desséché et a fini par mourir.

       Mais étant têtus de nature, le 21 juillet 2013, nous nous sommes procuré un autre exemplaire à une foire aux plantes à Plougasnou. c'est un arbuste épineux à feuilles caduques qui peut atteindre 5 mètres de haut, peut être utilisé en haie défensive. Il est aussi très rustique puisqu'il peut supporter -15° sans soucis... mais attention à ses épines !

       Ce nouveau plant nous l'avons planté et tuteuré le 25 juillet 2013. J'ai rajouté un tuteur en 2014, car il est passé de trente centimètres à deux mètres en un an !!! Alain a profité pour tailler les branches du bas.

       A l'automne 2015, nous l'avons déplanté pour nous suivre dans notre nouveau jardin. En attendant que la rénovation de notre maison soit finie, il est dans un champs depuis 18 mois avec le reste des plants, son pot semi-enterré.

       Juillet 2017, le voilà arrivé dans le nouveau jardin, mais toujours dans son pot. Des branches ont dû être cassé, il est déséquilibré. Nous sommes certains qu'il se refera une santé, une fois replanté !

       novembre 2017, quand on pense qu'il a fallut le diminuer de moitié et qu'il est toujours dans son pot ! ça ne l'a pas empêché de nous donner de belles baies cette année !

       29 avril 2018, le voilà planté !

     

       znathoxylum simulans (poivrier du Sichouan)     znathoxylum simulans (poivrier du Sichouan)     znathoxylum simulans (poivrier du Sichouan)  

              22 juillet 2013                       13 juillet 2017                  9 novembre 2017- récolte 1

       zanthoxylum simulans (poivrier du Sichouan)   zanthoxylum simulans (poivrier du Sichouan)   zanthoxylum simulans (poivrier du Sichouan)

                 29 avril 2018                             5 oct 2018 - récolte 2                         20 mai 2019

       zanthoxylum simulans (poivrier du Sichouan)   zanthoxylum simulans (poivrier du Sichouan)   zanthoxylum simulans (poivrier du Sichouan)  

     20 mai 2019 fleurs en formation   20 octobre 2019 - récolte 3             25 oct 2019

      


    votre commentaire
  •   

       Originaire du Sud de l'Europe (Italie, Espagne, Sicile, Malte et du Nord de l' Afrique), ce palmier nain ne dépasse rarement les 3 mètres de haut.

       rusticité : la plante meurt à -13°

                       les parties aériennes sont atteintes à -10°  

        Achat à la jardinerie Dirou, serre du Houlen à Plouénan (29) en mars 2012.

       Nous l'avons planté dans notre ancien jardin  le 20 mars 2012 et déplanté l'été 2015, pour nous suivre dans notre nouveau jardin. Nous sommes en mai 2017. Il est cependant dans le champs avec les autres plants depuis 18 mois. Il semble avoir souffert du manque d'arrosage et a perdu sa couleur bleuté. Il n'est pas joli à voir !

       Récupéré du champs en juillet 2017, après un bon nettoyage des mauvaises herbes et des feuilles sèches, il n'avait pas fière allure ! le voilà qui reprend de la vigueur et qui sort de nouvelles palmes bleutés en octobre 2017 !

       Avril 2018, ça y est, il est planté !

       11 mai 2019 : ça y est, il va fleurir ! je suis d'autant plus contente que c'est mon premier palmier qui va fleurir, les spathes sont bien visibles.

     

      

                chamaerops humilis var 'cerifera'  

                17 mars 2012                              3 août 2014                              12 juillet 2017

       chamaerops humilis var 'cerifera'   chamaerops humilis var 'cerifera'   chamaerops humilis var 'cerifera' 

                    18 avril 2018                                            11 mai 2019                                            12 mai 2019


    votre commentaire
  •  

       Contrairement au n°1, il est plutôt vert même si il conserve des reflets bleutés. Il n'a jamais été planté en pleine terre. En pot sur la terrasse, il y a un décalage de croissance du coup entre les 2. Emmené dans le champs avec les autres plants pendant 18 mois, je ne connais pas du tout son état général actuel, à suivre donc...

       24 février 2019 : il a bien grossi, on a préféré le rempoter et lui mettre un conteneur adapté pour sa croissance.

     

       butia catarinensis n°2 (anciennement odorata)    butia catarinensis n°2 (anciennement odorata)    butia catarinensis n°2 (anciennement odorata)  

              4 novembre 2012                   11 novembre 2012                        22 avril 2013

       butia catarinensis n°2 (anciennement odorata)   butia catarinensis n°2 (anciennement odorata)   butia catarinensis n°2 (anciennement odorata) 

                 21 août 2014                           31 octobre 2017                         23 oct 2018

       butia catarinensis n°2 (anciennement odorata) 

                  4 août 2019


    votre commentaire