•  

       C'est une euphorbe arbustive, originaire de Madère et des Canaries. Intéressante pour son feuillage persistant, sa taille pouvant atteindre plus de 2,50 m de haut, elle peut aussi résister à des gels jusqu'à -10°, mais sont feuillage brulera à -5°.

       Une fois bien installée, elle supportera le vent. Les fleurs ont un parfum de miel  et attirent les abeilles. Elle préfère être au soleil et son pied "au frais" (léger et humifère).

       7 mai 2019 : la voilà planté à la place du lomatia (dans la haie du fond) qui végétait.

       euphorbe mellifère   Euphorbe mellifère 

                2 avril 2019                                  7 mai 2019


    votre commentaire
  •     Cette astéracée, originaire d'Afrique est tapissante et résiste à des températures de -7° voir plus basses encore. Nous l'avions aussi dans notre ancien jardin, elle est très florifère. Sa couleur jaune "bouton d'or" attire l’œil. Son feuillage est duveteux. Elle demande a être au soleil et s'étale très rapidement (peut-être envahissante).

        Je l'ai planté aussitôt que j'ai eu la bouture.

     

       cotula lineariloba  

                2 avril 2019


    votre commentaire
  •  

       C'est un grand arbuste au port érigé. Sa floraison d'un bleu clair est magnifique. Pour moi, le plus beau des ceanothes ! Il est très florifère, supporte bien les embruns mais par contre n'a une durée de vie que d 15 à 20 ans... Il supporte jusqu'à -10°.

       Nous en avions un dans notre ancien jardin, mais bien trop grand pour le déplanté, on s'était résigné à le laisser derrière nous... Nous en avons donc repris un au jardin exotique de Roscoff.

       Pour le mettre en valeur, nous lui avons créé un petit massif avec les reste de galets. Le voilà donc planté le 2 juin 2019.

     

       ceanothus arboreus trewithen blue   ceanothus arboreus trewithen blue  

                  2 avril 2019                              2 juin 2019


    votre commentaire
  •     Cette iridacée est une vivace qui pousse sur les berges des cours d'eau en Afrique du Sud. Elle préfère un sol léger, plutôt acide et malheureusement est peu rustique puisqu'elle ne résiste que jusqu'à -5°. Elle forme une tousse de feuille de 50 cm environ, par contre ses fleurs de couleurs bleues vifs montent jusqu'à 1,30 mètre. Elle craint aussi l'humidité excessive.

        9 mai 2019, nous l'avons planté dans le massif du fond.

     

       aristea major   aristea major (syn : aristea thyrsiflora) 

                 2 avril 2019                               9 mai 2019


    votre commentaire
  •    Me voilà revenu de Roscoff avec quelques plants que j'avais dans l'ancien jardin et que j'avais envie de retrouver ici dans le nouveau  : ceanothus arborus trewithen blue, metrosideros kermadecensis variegata, cotula lineariloba, melaleuca hypericifolia, sollya heterophylla, euphorbe millifère et aristea major. J'ai aussi pris un correa backhouseanan parce que j'aime bien les petites clochettes des correas !

     

                   Commande au jardin exotique de Roscoff                                         

     

      


    votre commentaire
  •    Nous avons acheté cet asteracée au magasin vert de St Pol de Léon (29)

       felicia panachée (agathea)    felicia panachée (agathea)   felicia panachée (agathea) 

                30 mars 2019                            31 mars 2019                                   7 mai 2019


    votre commentaire
  •  

       Cette variété horticole est issue d'une obtention récente Néerlandaise, ce rare photinia surprend par les couleurs de son feuillage, passant par du rose, vert clair, vert foncé et crème.  Ses nouvelles feuilles sont roses vifs. Il supporte des températures négatives allant jusqu'à -20°.

       Nous avons trouvé ce plant au magasin vert de St Pol de Léon (29) et nous l'avons planté aussitôt...

       photinia crispy pink    photinia crispy pink    photinia crispy pink 

               30 mars 2019                              31 mars 2019                               30 mars 2019


    votre commentaire
  •  

       N'arrivant pas à trouver notre cannomoïs grandis, nous avons acheté un elegia capensis qui lui ressemble.

       C'est donc une restionacée originaire d'Afrique du Sud. Cette vivace se développe en touffe et qui a une une rusticité de - 12°, par contre à -8°, les parties aériennes meurent et de nouvelles tiges repartent du bas. Il aime l'eau et le soleil. intéressant pour être mis dans une haie puisqu'il monte à 2 mètres de haut et part son feuillage découpé très gracieux. Par contre, il faut lui apporter de l'eau régulièrement tant que les racines ne sont pas en profondeur (jeune, il supporte mal la sécheresse).

       Nous avons trouvé ce plant au magasin vert de St Pol de Léon (29) et planté dans la foulée...

       elegia capensis   elegia capensis 

               30 mars 2019                           31 mars 2019

      


    votre commentaire
  •  

       J'ai continué de sarcler, retourner et étaler ce qui restait de copeaux de bois blanc. Nous n'en auront pas assez, zut, il va falloir encore 1 m3 pour finir... Il faudra aussi au moins 4 sacs de 20 litres de chanvre !

       paillage copeaux de bois blanc - suite 4   paillage copeaux de bois blanc - suite 4 

      

         paillage copeaux de bois blanc - suite 4 


    votre commentaire
  •  

       Voilà le dernier des plants que nous avions confié à la famille (le temps des travaux et du déménagement). Je l'ai rempoté en pot de 5 litres (j'ai cassé une racine j'espère que ça ira...) Les pétioles qui étaient secs ont été coupé aussi.

       Il y a un grand décalage avec le premier plant (l'équivalent d'un an de croissance) mais je pense qu'il va pouvoir récupérer son retard avec du bon terreau et de la chaleur dans la véranda... on voit déjà une nouvelle palme qui arrive.

       rhopalostylis sapida pot 2 

                 25 mars 2019


    votre commentaire