• rhopalostylis sapida

       En février 2014, j'avais commandé 10 graines germées chez trebrown. De ses 10 graines, 9 plantules ont bien poussé.

       Ce genre comprend deux espèces : rhopalostylis sapida (de Nouvelle-Zélande) et rhopalostylis baueri (de l'île Norfolk) et une sous-espèce rhopalostylis baueri var cheesmanii (endémique à l'île Raoul située au Nord-Est de la Nouvelle-Zélande).

       C'est un palmier qui peut atteindre 10 m dans son milieu naturel. Sa rusticité est de -5°. Il y a plusieurs exemplaires au Jardin Exotique de Roscoff, je suis donc confiante pour l'acclimatation dans le jardin à 6km de là !

       Lors du déménagement en 2016, nous avions confié quelques plants à la famille et à des amis.  Je ne savais plus que l'on avait confié cette variété. Je ne sais pas combien de plants reviendront ... chez nous, les pots qui sont restés sont morts...

       9 mai 2018 : la première plantule est de retour.

       4 août 2018 : le voilà rempoté. Les racines allaient en profondeur et sortaient du pot. Pour autant, le pot était loin d'être colonisé, mais j'ai préféré lui mettre un pot bien plus profond.

       rhopalostylis sapida    rhopalostylis sapida  

                9 mai 2018                               4 août 2018


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :